Histoire

Histoire

La création du centre hospitalier remonte au 12ème siècle,

à l'époque de la grandeur des comtes de Champagne, qui avaient leur cour à Troyes. L'Hôtel Dieu était alors administré par des religieuses de l'ordre de Saint Augustin. C'est en 1527 qu'un édit royal confia son administration à quatre notables troyens.

Plus de photos
Histoire

Au début du 20ème siècle,

les services du centre hospitalier étaient principalement installés à l'Hôtel Dieu, près de la Préfecture, et à l'ancien hôtel de police (boulevard du 1er RAM) pour la maternité. L'établissement gérait également l'orphelinat Audiffred, place de la Tour (locaux actuels du CMAS), l'hospice Saint Nicolas, près de la cathédrale, et un foyer pour femmes en difficulté, à Saint Martin es Aires (locaux actuels de l'école des Beaux Arts).

Plus de photos
Histoire

Dès 1928,

la décision est prise de transférer l'ensemble des services hospitaliers hors du centre ville.

Plus de photos
Histoire

En 1932,

un terrain est acheté et la construction de l'hôpital des Hauts Clos débute. Le chantier est interrompu par la guerre, puis le bâtiment sert de prison jusqu'à la fin des années cinquante. En 1959, le transfert des services hospitaliers aux Hauts Clos s'effectue depuis l'Hôtel Dieu et l'hôtel de police.

Plus de photos
Histoire

Le centre hospitalier est inauguré le 29 juin 1961

sous la Haute Présidence de M. Bernard CHENOT, Ministre de la Santé Publique et de la Population en présence de M. Roger SÉVÉRIE, Préfet de l'Aube et de M. Henri TERRÉ Député Maire de Troyes

Plus de photos
Histoire

A la fin des années 1970,

le centre hospitalier se sépare de l'orphelinat Audiffred et du foyer de Saint Martin es Aires au profit des services du Conseil Général.
Parallèlement, le site des Hauts Clos se modernise et se complexifie :

  • construction d'un bâtiment pour accueillir le service des urgences, le SAMU, le SMUR et la réanimation,
  • construction du service de dialyse,
  • installation d'un bâtiment pour le service d'anatomo-pathologie,
  • construction d'une extension pour les laboratoires.
Plus de photos
Histoire

Entre 1978 et 1982 :

construction du pavillon de la Mère et de l'Enfant, qui permet d'offrir de meilleures conditions d'hébergement à la maternité, à la pédiatrie, et à la néonatalogie, et de créer de nouvelles disciplines aux Hauts Clos.

Plus de photos
Histoire

Entre 1984 et 1988 :

construction de la Résidence Comte Henri, centre de moyen et long séjour de 240 lits, rue de la Marne, à proximité immédiate de l'hôpital des Hauts Clos. Elle permet de désaffecter l'Hôtel Dieu, qui est vendu au Conseil Général.

Plus de photos
Histoire

Entre 1995 et 1997 :

construction d'une maison de retraite de 195 lits au domaine de Nazareth, propriété du centre hospitalier située à Pont Saint Marie. Elle permet de désaffecter l'hospice Saint Nicolas, qui est vendu à un promoteur immobilier.

Plus de photos

Entre 1982 et 1998 :

Peu de changements architecturaux sur le site des Hauts Clos :

  • construction d'un bâtiment pour le laboratoire d'immuno-hématologie
  • les surfaces libérées par l'ouverture du pavillon de la Mère et de l'Enfant permettent l'installation d'un plateau technique moderne (scanner, explorations fonctionnelles), et une relative amélioration des conditions d'hébergement (suppression des chambres à 6 lits).
Histoire

Entre 1998 et 2013,

il redevient nécessaire de construire :

  • bâtiment pour l'IRM et le scanner,
  • nouveau plateau technique pour la pharmacie, les blocs opératoires et la chirurgie ambulatoire,
  • nouvelles urgences,
  • aménagement d'un service de médecine nucléaire au sous-sol du pavillon de la Mère et de l'Enfant,
  • extension du service de radiothérapie,
  • nouveau bâtiment de 80 lits de maison de retraite à Nazareth.

Il apparait dès 2004 que la nécessaire modernisation des conditions d'hébergement passe par la construction d'un bâtiment d'hospitalisation, et que celui-ci ne peut être construit qu'à la place de la cuisine et de la blanchisserie, qui doivent également se moderniser.

Une plate-forme logistique (cuisine, blanchisserie, magasin) est construite à Saint Julien les Villas et inaugurée en novembre 2009. Elle permet d'envisager la construction d'un bâtiment de 430 lits, dont le financement est assuré par le plan « Hôpital 2012 ». Sa construction doit se réaliser de février 2012 à juin 2014.

Son ouverture permettra de rapprocher les services de moyens séjours, installés à la résidence Comte Henri, des services actifs, et d'améliorer les conditions d'hébergement des unités pour personnes âgées restant à la résidence. Elle permettra aussi de raser une partie du bâtiment des Hauts Clos, afin de constituer une réserve foncière.

Le centre hospitalier se donne ainsi les moyens de faire face aux besoins nouveaux qui ne manqueront pas de survenir.

Plus de photos
Histoire

A partir de 2014 :

  • Ouverture du nouveau bâtiment d'hospitalisation, destiné à abriter toute l’hospitalisation adulte de médecine et de chirurgie (430 lits en tout, dont 75% de chambre à 1 lit et 25% de chambres à 2 lits) ainsi qu’une partie des consultations externes.
  • Ouverture d'une unité cognitovo-comportementale (UCC) au sein du service de soins de suite et de réadaptation (SSR) de la résidence Comte Henri. A son ouverture, cette unité était unique dans l'Aube.
Plus de photos